Le Projet d’Évolution Professionnelle induit celui de plan d’action opérationnel de changement de situation d’une personne lui permettant de réaliser son projet professionnel. Cette notion est liée à la sécurisation des parcours des individus dans la mesure où “évoluer professionnellement” permettrait de se sécuriser, de s’adapter. Le projet est ici clairement d’évoluer.
Mais pas de projet sans objectif, sans visée professionnelle. C’est sans doute le rôle du projet professionnel qui peut être ici entendu à la fois l’objectif à atteindre en niveau 1 (par exemple obtenir le statut de cadre, trouver un poste de maçon, etc..) mais également comme l’étape de niveau 2 permettant d’identifier, préciser, formaliser (cristalliser) cet objectif sous forme de projet professionnel.

Dans une démarche projet que l’on peut décrire comme l’ensemble des éléments à mettre en oeuvre pour atteindre un ou des objectifs répondant aux besoins pour lequel il a été entrepris, travailler le projet professionnel doit aboutir (entre autre critères) à la formalisation du plan d’action, c’est à dire au projet d’évolution professionnelle. Ce plan d’action est la fin du niveau 2. Sa mise en oeuvre reste de l’ordre du niveau 3.

Proposons deux lectures de la répartition des niveaux de services du CÉP :

Une première lecture technique des 3 niveaux de services du conseiller en évolution professionnelle serait la suivante :

  • Le niveau 1, la prise d’information pour dégager des pistes (Émergence d’idées, de pistes, d’objectifs d’évolution );
  • Le niveau 2, le travail sur le Projet Professionnel pour le valider. Cette étape comprend la Co élaboration du plan d’action
  • Le niveau 3, la mise en oeuvre du plan d’action (‘ingénierie financière – suivi de la mise en oeuvre et révision systémique) permettant la réalisation du projet d’évolution professionnelle.

Une deuxième lecture axée plus sur l’enchainement des prises de décision de la personne :

  • A l’issue du Niveau 1, la personne doit être en capacité de décider si elle entame ou non une démarche pour d’évolution professionnelle. Grâce aux perspectives ouvertes au cours de ce niveau, elle est prête à enclencher un processus de changement. Elle a définit un ou plusieurs objectifs professionnels. Elle peut également s’arrêter là.
  • A l’issue du Niveau 2, elle doit être en capacité de choisir quel plan d’action est le plus adapté pour réussir son projet de changement. La co élaboration (nous en reparlerons) du plan d’action, permettra la formalisation de son objectif de changement, les étapes à mettre en oeuvre (y compris le travail sur le projet professionnel), la stratégie à adopter, les contraintes matérielles, les ressources à mobiliser, enfin le temps à passer dans ce projet (la distance à parcourir pour atteindre son résultat). L’ensemble de ces éléments vont l’aider dans sa décision de s’engager dans la mise en oeuvre de son plan d’action, de son projet d’évolution.
  • Le niveau 3 est alors caractérisé par la mise en oeuvre des étapes du projet. Chaque étape faisant l’objet d’évaluations entre les objectifs visés et ceux atteints, permettant à la personne de prendre les décisions successives facilitant la poursuite de son projet jusqu’à l’atteinte de son résultat. En cas de projet incluant une formation, l’ingénierie financière est réalisée par le CÉP.

 

Le travail sur le projet professionnel est considéré comme un élément constitutif du plan d’action. Il va lui permettre de prendre forme. Ce dernier est un outil de la prise de décision. Les révisions successives en cours de niveau 3 permettent d’adapter le plan d’action pour obtenir le résultat.